Atelier de thérapie

PIVOINE.png

Préalable : pourquoi

« l'atelier » ?

Atelier : lieu où des artisans travaillent en commun ; section d’une usine où des ouvrières travaillent à un même ouvrage ; lieu où l'on travaille le bois ; lieu de création de l'artisanat et des beaux-arts

Il s’agit d’un lieu où :

- la sculptrice façonne de ses mains la forme qu’elle désire,

- la peintresse remplit une toile de couleurs qui ne plaisent qu’à elle,

- la danseuse bouge son corps sur la mélodie qu’elle a choisie et qui la fait vibrer

C’est pour cela que j’ai choisi ce nom. Cet espace sera le lieu où vous pourrez (re)créer, fabriquer, (re)construire, façonner votre future vie. Ensemble nous travaillerons sur vos traumatismes et blocages, afin que vous (re)trouviez votre pleine puissance. Je serai là pour vous y aider, sans vous brusquer, afin de vous aider à évacuer les souffrances et traumatismes cachés dans votre mémoire corporelle. Vous pourrez alors enfin poser un regard apaisé sur vous et votre histoire.

J'ai aménagé cet espace avec beaucoup de soins, pour vous, afin que vous vous y sentiez à l'aise, chouchoutée, entendue et respectée.

L'atelier de thérapie : c'est quoi, ça marche comment ?

 

La thérapie psychocorporelle sert à réparer la mémoire corporelle, qui est à l'origine de votre stress, de votre dépression, de vos angoisses ou de vos peurs. Cette thérapie, qui fait partie des thérapies cognitives et comportementales (TCC), repose sur le principe fondateur du "corps conscience", qui enregistre l'intégralité du vécu personnel, mais également l'héritage familial donc transgénérationnel, qui garde une mémoire de tout ce bagage en supplément.

Dans quels cas cette thérapie peut vous aider (liste non exhaustive) ?

Si vous avez subi des violences : morales, physiques et sexuelles. Par exemple, se faire toucher des parties intimes (fesses, seins et sexe) pendant votre sommeil, ou alors que vous étiez inconsciente. Ou avoir été victime d'un viol, c'est à dire d'une pénétration sexuelle par violence, menace, contrainte ou surprise, ou on vous a forcé à pratiquer une fellation.

 

Ou si vous ressentez les symptômes suivants : dévalorisation, estime de soi très basse ou haine de soi, troubles de l'attachement, dépendance affective, agressivité envers soi ou envers les autres, idées suicidaires ou tentatives de suicide, dépression, comportements sexuels inappropriés, répétition des schémas ou des situations, addictions.

La méthode Cœur Pivoine Corps Précieux

Votre corps est un trésor. Personne  n'a le droit d'y toucher.

Un secret qui fait mal est un secret qu'il ne faut pas garder pour toi.

Je suis formée à l'accompagnement des blessures de l'intime avec la méthode « Cœur pivoine, corps précieux © », qui allie parole, écoute active, étude de la posture, focalisations positives issue de la Somatic experiencing, thérapie d'impact, à laquelle j’associe mes expériences précédentes (EFT, gestion des émotions, auto défense verbale et physique, formatrice égalité et lutte contre les violences sexistes et sexuelles, communication non violente...).

J'aurai donc recours à de très nombreux outils thérapeutiques, sélectionnés et adaptés à votre situation particulière, pour vous offrir un soin "cousu main" et efficace.

Les principaux outils que je mets à votre service sont :

  • La thérapie psychocorporelle, alliance du psycho et du corps, qui fait partie de "la famille" des thérapies cognitives et comportementales (TCC) : classée « force A » donc hautement efficaces dans les recommandations de la conférence de consensus sur les violences sexuelles pour le trouble de stress post traumatique (TSPT),

  • Des exercices psychocorporels d'interaction et de reconnexion aux "corps, cœur, âme",

  • Le décodage traumatique : qui est une spécificité de cette méthode,

  • La résolution physiologique des traumatismes, inspiration Somatic Experiencing,

  • L’EFT : Technique de Libération Emotionnelle par auto-pression ou auto-tapotage des points d’acupuncture,

  • La psycho-généalogie : avec notamment l’étude des schémas transgénérationnels,

  • Le mouvement, les 5 sens, et le respiration,

  • L’identification de la stratégie de mise sous emprise,

  • La parole, déconstruite des dogmes violents,

  • La loi, et le code pénal,

  • L'accompagnement au procès, si vous choisissez la voie pénale pour demander réparation,

  • Le magnétisme thérapeutique.

 

L’atelier est un espace d’alliance créé pour vous, sécurisé et bienveillant qui vous assure de ne pas subir une sur-victimisation : « pourquoi ne vous êtes-vous pas débattue ? Comment étiez-vous habillée ? Vous êtes certaine qu’il n’a pas pris votre silence pour un oui ? ».

TOUT sera remis à l'endroit : il (ou elle) n'avait pas le droit, la loi l'interdit, c'est sa responsabilité, vous n'êtes responsable de rien, vous avez bien fait de m'en parler, je peux vous aider.

Si vous êtes, ou avez été, victime d'un viol, d'une agression sexuelles, d'inceste et de harcèlement sexuel au travail : sachez qu'il est primordial d'être prise en charge correctement pour casser le schéma traumatique de répétition des violences. Vous n'êtes plus seule !

Si vous êtes déprimée, ou colérique, ou vous serrez les dents à la moindre contrariété : c'est qu'il y a des blocages dont vous n'avez encore pas conscience, et qui enferment votre corps, votre esprit et votre cœur. Vous n'êtes plus seule.

Les traumatismes : c'est quoi ?

Ils sont majoritairement causés par un tiers : viols, incestes, agressions et violences psychologiques, physiques et sexuelles, harcèlement, violences conjugales, violences sur personnes vulnérables (handicapées, mineures, dépendantes), opérations chirurgicales imposées, mise en prostitution, tentative de meurtre, féminicide, IVG ou IMG avec violences gynécologiques (Intervention volontaire ou médicale de grossesse) , excision, mariage forcé, divorce*…

* Les ruptures (séparations et divorces), deuils et licenciements peuvent être de véritables épreuves. Toutefois, sauf exception, ils ne sont pas considérés comme des traumatismes. Mais  je peux aussi vous aider à traverser ces moments douloureux.

Cependant, ils peuvent également survenir sans l’intervention de quiconque : catastrophes naturelles, accident de voiture, décès d’un·e proche, fausse couche, deuil périnatal…

Le DSM 5 est le manuel international de référence qui répertorie les troubles mentaux. Il est rédigé par l'Association Américaine de Psychiatrie, et sa dernière mise à jour date de 2015. Les critères de diagnostic du Trouble de Stress Post Traumatique (TSPT) sont définis par plusieurs critères, pour les adultes et les enfants de plus de 6 ans par, dont le :

Critère A : avoir été confronté à la mort, ou à une menace de mort ; à une blessure grave ; ou à des violences sexuelles d’une ou plusieurs façons suivantes :

  1. En étant directement exposée à un ou plusieurs évènements traumatisants,

  2. En étant témoin direct d’un ou plusieurs évènements traumatisants,

  3. En apprenant qu’un ou plusieurs évènements traumatisants sont arrivés à un membre de sa famille proche ou une amie proche,

  4. En étant exposé de manière répétée ou extrême a des détails horribles d’un évènement traumatisant (il s’agit du traumatisme vicariant qui touche les pompiers, personnels de police et gendarmerie, personnels soignant…).

 

Par exemple, un enfant qui voit son père frapper sa mère subit un traumatisme, ce qui lui confère le statut de victime et donc des droits, ainsi qu’une prise en charge adaptée.

Les traumatismes sont comme des virus implantés par les agresseurs-hackers dans notre corps. Ces virus ont de multiples conséquences traumatiques qu'il convient de prendre en charge avant que les Troubles de Stress Post Traumatique (TSPT) ne devienne chroniques.

Reconnaitre les conséquences des traumatismes

Les traumatismes vont avoir des conséquences directes sur votre santé physique et psychique :

- suicide, ou tentatives, mises en danger répétées, comportements autodestructeurs,

- conduites addictives : tabac, alcool, drogues, jeux, mais également émotionnelles,

- sexualité traumatique : hypersexualité ou hyposexualité,

- dépression,

- dissociation, absences, sorties de corps, anesthésie émotionnelle,

- amnésie dissociative,

- conduites répétitives et répétition des schémas,

- maladies physiques en lien avec les scénarios traumatiques,

- troubles du sommeil : cauchemars, réminiscences, insomnies,

- troubles alimentaires,

- colère et irritabilité, altération de l'humeur,

- évitements ou hypervigilance, 

- phobies,

- repli, dévalorisation, état émotionnel négatif persistant,

- incapacité à ressentir des émotions positives,

- problèmes de concentration...

Il s'agit de réactions normales provoquées par une (ou plusieurs) situation anormale.

 

 

Ces réactions vont également impacter toutes les sphères de votre vie :

  • familiale,

  • amoureuse,

  • parentale,

  • amicale,

  • professionnelle,

  • de loisirs...

On sait également aujourd'hui que les traumatismes non pris en charge vont entrainer des modifications épigénétiques, qui vont donc se transmettre à vos enfants par l'ADN (cf. études sur les descendants des victimes de la Shoah, les marqueurs génétiques du traumatisme se retrouvent sur les enfants et petits enfants), et qui peuvent donc vous avoir été transmis par vos parents et grands-parents (incestes et secrets de famille par exemple).

Contrairement au stress et aux conflits, personne n'est préparé à subir des évènements traumatiques ! Personne ne peut donc s'y préparer pour les éviter. Il convient donc de libérer le corps, l'esprit et le cœur de ces traumatismes. 

 

Je serai donc à votre écoute.  Vos émotions seront toujours accueillies sans jugement, et je vous garantis le secret de votre vie privée.

Vos émotions sont toutes légitimesVous méritez toutes le meilleur.

Définition des Nations Unies, de la violence à l'égard des femmes : « tous les actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée. »

justice échelle

Comment se déroule une séance de thérapie psychocorporelle à l'atelier ?

Lors de notre première rencontre je commencerai par me présenter. Puis je vous expliquerai le sens de la méthode et je vous questionnerai sur vos attentes. Cette première séance sera majoritairement consacrée à votre Chemin de Vie, que nous retracerons ensemble afin d'identifier l'intégralité de vos traumatismes. Je pourrai ainsi faire un premier bilan et ensemble nous ferons le constat de ce que cela implique dans votre corps et comment cela impacte votre cœur.

Au fur et à mesure des séances, je vous transmettrai une compréhension spécifique de l’impact des traumatismes dans votre vie. Poser les mots vous permettra de prendre conscience et ainsi de mieux assimiler les mécanismes des violences. Je vous donnerai à chaque fin de séance une liste de recommandations (très simples rassurez-vous !) à mettre en œuvre avant la prochaine séance, pour vous aider : à poser des actions spécifiques pour vous, mettre votre guérison en mouvement et reprendre le pouvoir sur votre vie.

Le traumatisme est un virus de piratage installé sur le corps, le cœur et l'esprit, de force par votre agresseur, qui a tout désorganisé par sa violence. La thérapie va désinstaller le ou les virus et installer des programmes de réparation des dégâts causés. Ainsi que des programmes de protection pour l'avenir.

Le corps est le messager du cœur : il garde en sa chair toutes les mémoires. Mais il a également une grande capacité d'autoguérison que nous allons déployer ensemble.

La guérison passera par le corps, la parole émancipée des dogmes sexistes et l'accompagnement bienveillant que mérite chaque victime de violence.

Qui peut venir en consultation ?

Toutes les personnes victimes de traumatismes : n'hésitez pas à me contacter en cas de doute.

Mais également toutes les personnes de l'entourage d'une victime de traumatisme : pour ne pas sur-traumatiser vos proches, il est important de connaître et comprendre ce qu'elles traversent ! 

Combien de temps dure une séance et combien ça coute ?

La première séance dure 2 heures. Ensuite, 1h30 pour les séances suivantes. Le prix d'une séance est de 80€.

Je propose également un tarif pour les femmes qui sont prises en charge par l'association Solidarité Femmes 21. Me consulter pour ce tarif.

Je propose également un "tarif jeune" pour les moins de 25 ans. Me consulter également pour plus de renseignements.

Ou peuvent avoir lieu les séances ?

Je vous accueille avec tout le confort nécessaire dans mon atelier de thérapie : espace de transmutation et de création, cocon de douceur où vous vous serez au calme et soutenue !

 

Je consulte également :

- à votre domicile,

- en extérieur, pour des séances d'exercices psychocorporels : en individuel ou en groupe (tarif spécial : me faire un mail ou SMS si intéressées),

- et en téléconsultation.