Des ressources pour vous aider

Cette page est dédiée à l'information : les numéros d'urgence et spécialisés, les sites internet incontournables, mais également des documents ou articles pour vous documenter, des vidéos, des photos...

En cas d'urgence ou de danger :

        https://www.service-public.fr/cmi

  • en cas de blessures appelez le 15 ou le 18,

Vous pouvez allez donner l'alerte dans une pharmacie qui contactera immédiatement les forces de l'ordre. Si le conjoint ou la personne violente est présente dans l'officine, vous pouvez utiliser le code "Masque 19".

Si la situation dans laquelle vous vous trouvez nécessite que vous fuyez, vous pouvez contacter le 115 pour un hébergement d'urgence.

De nombreuses autres informations sur vos possibilités en cas d'urgences sont disponibles :

- sur le site du centre Hubertine Auclert, le centre francilien pour l'égalité Femme-Homme.

- sur la page du Gouvernement : https://arretonslesviolences.gouv.fr/besoin-d-aide

Trouver de l'aide en Côte-d'Or : 

Vous subissez des violences, contactez :

Solidarités Femmes 21 par téléphone 03 80 67 17 89 ou par mail solidaritefemmes21@outlook.fr

http://solidaritefemmes21.fr/

Solidarité Femmes 21 fait partie de la FNSF : Fédération Nationale Solidarité Femmes, qui regroupe les associations spécialisées dans l'accueil, l'accompagnement et l'hébergement des femmes victimes de violences. La FNSF gère le 39 19 "Violences Femmes info".

Vous pouvez également contacter France Victimes 21 par téléphone au 03 80 70 45 81 ou par mailàl'adresse francevictimes21@gmail.com

Pour demander une ordonnance de protection, vous devez vous adresser au tribunal judiciaire de Dijon. Si vous résidez dans un autre département, adressez vous au tribunal judiciaire de votre lieu de résidence.

Pour contacter les services de police et gendarmerie dans lesquels sont présents des intervenant·es sociaux spécialisés dans la prise en charge des victimes de violences : 

  • Dijon, Secteur Police (en ville) : 03 80 44 55 82

  • Dijon, Secteur Gendarmerie (en milieu rural) : 03 80 69 17 87

Pour avoir des informations sur vos droits, contactez le CIDFF, Centre d'Information des Droits des Femmes et des Familles :

https://cotedor.cidff.info/nos-services/p-50

Pour avoir des informations sur la contraception, l'avortement, la sexualité, vous pouvez écrire au Planning familial 21 : 

planningfamilial21@gmail.com

43 route de Dijon à LONGVIC

Téléphone : 07 84 74 84 90

Vous êtes en situation de prostitution, et vous souhaitez sortir de ce système violent et misogyne ? Contactez le Mouvement du Nid :

https://mouvementdunid.org/mouvement-du-nid/delegations/doubs-besancon/

ou sur Facebook :

https://www.facebook.com/MouvementduNid25

 

 

Association pour les droits des femmes en Côte d'Or

Vous souhaitez militer et vous engager pour les droits des femmes ? Rejoignez le Collectif Droits des Femmes : 

collectifddf@yahoo.fr

https://www.facebook.com/collectifdroitsdesfemmes21/

Le Collectif Droits des Femmes 21 regroupe :

- 8 associations : Solidarité femmes 21, le CIDFF 21, la Ligue de l'enseignement, la Cimade, le Club Unesco de Dijon, la Ligue des droits de l'Homme, Mouvement le Cri, l'Union des Familles Laïques 21,

- et des membres individuels.

L'objet du CDDF21 est d'informer et sensibiliser le public à travers des actions de sensibilisation dans les collèges et lycées, mais également lors des 2 journées internationales du 8 mars (Droits Des Femmes) et 25 novembre (Contre les violences faites aux femmes).

Les numéros et sites spécialisés

Violences sexuelles, appelez le Collectif Féministe contre le Viol (CFCV) : 0 800 05 95 95

https://cfcv.asso.fr/

SOS Inceste : 02 22 06 89 03

En cas de viol, il conviendra de faire un dépistage MST et HIV

Sida Info Service : 0 800 840 800

Prostitution : https://mouvementdunid.org/vous-etes-en-situation-de-prostitution/

 

Violences conjugales, appelées "violences habituelles" par le code pénal, c'est à dire commises par le partenaire,  le concubin ou le conjoint : 39 19. 

Découvrez l'association des familles de victimes de féminicides : https://unff.fr/

Mémoire traumatique : https://www.memoiretraumatique.org/psychotraumatismes/memoire-traumatique.html

 

Violences sur les filles et les femmes handicapées : 01 40 47 06 06

https://fdfa.fr/

Enfant en danger : 119

https://www.allo119.gouv.fr/

Des informations sur l'inceste : https://www.filsantejeunes.com/cest-quoi-linceste-16771

Prostitution infantile : https://www.acpe-asso.org/besoin-daide/

Enfants et ados victimes de violences numériques : 30 18

Il s'agit de cyberharcèlement, de revenge porn, de chantage à la webcam, d'usurpation d'identité par exemple, plus d'informations :

https://www.20minutes.fr/high-tech/3023227-20210417-cyberviolences-renforce-efficacite-action-3018-nouveau-numero-unique-aider-ados?fbclid=IwAR3zQ6sqTu0ypZbeUaLd-WzIU55B_tvUIMNi5I-NmQSmUs1yYX67yqen-s

Violences éducatives : https://www.memoiretraumatique.org/violences/violences-educatives.html

Mariage forcé : 01 30 31 05 05

https://www.stop-mariageforce.fr/

Mutilations sexuelles féminines : https://federationgams.org/contacts/

Décalottage forcé : https://prevention-violencessexuelles.com/les-outils-de-prevention/prevention-chez-les-0-a-6-ans/le-decalottage-est-une-violence-sexuelle-commise-a-lencontre-des-garcons/

Renseignements sur l'IVG : 0 800 08 11 11

En France l'interruption volontaire de grossesse est légale jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le premier jour des dernières règles).

Attention, des mouvements opposés aux droits des femmes culpabilisent les filles et les femmes et mettent en ligne des sites de propagande nuisibles !

https://ivg.gouv.fr/avortement-quels-sont-les-delais-a-respecter-pour-avorter.html

Des renseignements pour trouver des médecins engagé·es et féministes : https://www.pourunemeuf.org/

Les témoins et proches peuvent appeler également. Ne rien faire et ne rien dire, c'est cautionner, et légalement il s'agit de non assistance à personne en danger.

Deux documents  dont je me sers lorsque j'anime une formation :

- la stratégie des agresseurs : comprendre comment les manipulateurs mettent leur victime sous emprise. Cette stratégie est le résultat de l'expertise du Collectif Féministe Contre le Viol,

- la culture du viol : qu'est ce qu'un viol ? Comment est-il perçu par la société ?

Les ressources en vidéo

MIPROF : Paroles d'experte, Muriel Salmona

Les conséquences psycho-traumatiques des violences : la sidération, la dissociation, la mémoire traumatique

Vidéo incontournable pour les victimes et leurs proches

Matilda éducation : Rencontre avec Typhaine D autour de son spectacle Contes à rebours

* rendre à Cléopatre ce qui appartient à Cléopatre

Vidéo essentielle pour déconstruire l'éducation genrée

Savoir différencier les conflits de la violence conjugale, par Ernestine Ronai.

Ernestine Ronai est :

- ancienne coordinatrice nationale "violences faites aux femmes" à la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains,

- Officière de l'ordre national du mérite et de la Légion d'honneur,

...

Une pionnière dans la lutte contre les féminicides en France

Le consentement

Education à la sexualité : le consentement sexuel expliqué à travers une tasse de thé.

Anne-Cécile Mailfert : les blagues sexistes, ça tue!  TEDxÉcolePolytechnique, 2015

Anne-Cécile Mailfert est aujourd'hui présidente fondatrice de la Fondation des femmes à Paris.

 

Elle explique le continuum des violences et pourquoi les blagues sexistes, ça tue.

... Plus de vidéos en bas de la page...

De quoi on parle : les chiffres  des violences, en France

Le continuum des violences :

ou pourquoi les blagues sexistes,

ça tue !

Capture.JPG

Injures sexistes : au moins 1,2 millions de femmes sont insultées chaque année en raison de leur sexe, soit 1 sur 20.

Ce qui veut également dire que plus d’un million d’hommes insultent des femmes dans la rue.

Source : Etat des lieux du sexisme en France du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (*HCE), 2017

 

Insécurité : 1 femme sur 4 a déjà renoncé à sortir de chez elle seule pour des raisons de sécurité

Source : Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

Harcèlement sexuel au travail : 1 femme sur 3 est victime de harcèlement sexuel sur son lieu de travail.

Violences conjugales, violences habituelles pour le code pénal : 1 femme sur 10 sera victime de violence conjugale au moins 1 fois au cours de sa vie.

Enquête Virage (nouvelle ENVEFF).

Excision : 53 000 femmes excisées en France.

Source : enquête de l'INED

Industrie du sexe :

- Prostitution : 14 ans, c'est l'âge moyen d’entrée en prostitution (dans le monde).

Source : Rapport de la fondation Scelles – 2012

71 % de toutes les victimes de la traite des êtres humains dans le monde sont des femmes et des filles, trois quarts d'entre elles sont exploitées sexuellement.

Source : ONU

- Pornographie : 10 ans, c'est l'âge moyen de visionnage des premières images pornographiques.

Source : Statista Research Department

Viol : 94 000 femmes adultes sont victimes de viol chaque année, soit 258 femmes par jour ! Si on inverse le prisme de lecture, ça veut dire que 258 hommes violent chaque jour en France, en 2021 !

120 000 filles mineures en sont victimes également chaque année, ainsi que 30 000 garçons mineurs et 16 000 hommes.

10 % seulement des victimes portent plainte : pourquoi ? Voir "la culture du viol" en .pdf

98 %  des auteurs de viol sont des hommes.

Sources :

Enquête Cadre de vie et sécurité Insee-ONDRP 2018, sur la période 2011-2017

Observatoire national des violences faites aux femmes, 2015

Inceste : presque 7 millions de victimes en 2020 (6,7) répartis comme suit : 78% de femmes, 22% d'hommes, soit 1 fille sur 5, et 1 garçon sur 13. Vous pouvez transposer ce chiffre partout : à l'école, au travail, au sport, entre ami·es... Alors que ce crime n'a été introduit dans la loi qu'en 2016 !

https://facealinceste.fr/blog/dossiers/le-nouveau-chiffre-de-l-inceste-en-france

Féminicides, meurtres de filles et de femmes par leur conjoint, mari, concubin, petit copain : 151 femmes victimes en 2019.

Adèle Haenel accuse le réalisateur Christophe Ruggia d’« attouchements » et de « harcèlement sexuel » lorsqu’elle était âgée de 12 à 15 ans. La comédienne revient sur son choix de briser le silence qui pèse aujourd’hui sur d’autres victimes de violences sexuelles.

Quand elle rencontre Marine Turchi, journaliste à Médiapart spécialisée dans les violences sexuelles, elle décide de parler, de libérer sa parole, parce que enfin quelqu'un l'écoute.

Stéphane Allix est journaliste. Il a fondé l'INREES : Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires.

Il nous raconte dans "Nos âmes oubliées" comment il a pris conscience des violences dont il a été victime enfant et son amnésie traumatique pendant presque 40 ans.


"On est des millions à pas être entiers".

Explication radicale de la sidération (paralysie réflexe) lors d'un viol, ou autre traumatisme.

Extrait de l'épisode 3 de la mini-série britannique "Sous Influence" (Apple Tree Yard)

Guérir par-delà les mots - Comment le corps dissipe le traumatisme et restaure le bien-être.

Après avoir décrit dans "Réveiller le Tigre" le processus naturel qui permet de se reconstruire après un traumatisme, Peter Levine développe son approche, la Somatic Experiencing, dans ce manuel, qui démontre avec force que la clé de la guérison d’un traumatisme se trouve « par-delà les mots » dans notre corps et dans nos instincts.

Sensibilisation à la violence conjugale : comment s'installe l'emprise ? 

La violence psychologique, c'est de la violence tout court, et c'est déjà de la violence conjugale.

Vidéo MIPROF*

* Mission Interministérielle pour la Protection des Femmes contre la Violence et la traite des êtres humains.

Les mécanismes de la violence : comment s'installe l'emprise dans le couple.

Vidéo MIPROF*