Viol et agression sexuelle : que se passe t'il dans notre cerveau ?

Dernière mise à jour : 29 juil. 2021


Viol et agression sexuelle : pourquoi le cerveau empêche certaines victimes de réagir ?

Figées, bloquées, muettes... de nombreuses victimes de viol, ou d'agression sexuelle, témoignent avoir été incapables de réagir face à leur(s) agresseur(s).

⚠️ Selon une étude de l'institut suédois Karolinska publiée en 2017, 68% des victimes de viol déclarent avoir été totalement paralysées face à leur(s) violeur(s).

Une partie de la réponse se trouve du côté du cerveau et de ce que les chercheurs et chercheuses ont appelé "sidération psychique" et "dissociation traumatique".

De quoi s'agit il ?

Avec :

- témoignages Clara, Lara et Nouna 🙏

- la psychiatre, experte et militante française Muriel Salmona, de l'association "Mémoire traumatique et Victimologie",

- l'avocate spécialisée droits des femmes Anne Bouillon

#viol #agressionssexuelles #thérapie #thérapiepsychocorporelle #aide #victimes #traumatismes #dijon #cotedor #TSPT #sidération #dissociation

Source : Le Monde


Regarder la vidéo : https://youtu.be/sxS4p_PnM_A




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les violences sexuelles sur mineur·es causent des séquelles dévastatrices chez les survivant·es. Outre les conséquences émotionnelles et psychologiques qu’elles engendrent, elles seraient également un